La communauté vitréenne et Samuel de Champlain

fougereVitré

marchandToileVitréVersEspagne

 

La communauté vitréenne et Samuel de Champlain

Nicolas Boullé, beau-père de Champlain, originaire de Fougères en Bretagne, eut deux enfants, Marie et Jean baptisés dans un temple protestant de Vitré, respectivement en 1591 et en 1594. De Paris, iI s’était réfugié à Vitré, havre de paix pour la communauté huguenote. Marguerite Alix, sa femme avait un frère, Simon, membre de la Compagnie des cent-Associés avec Champlain. Originaire de Vitré, la femme de Simon Alix, Geneviève Le Sage est présente à Paris pour le mariage de Samuel de Champlain. Une autre Le Sage en provenance de Vitre,  Marguerite arrive en Nouvelle-France en 1619 et avec son mari, Nicolas Pivert, ils sont responsables de la ferme de Champlain au cap Tourmente. Ainsi, lorsqu’arriva Hélène Boullé en 1620, elle était déjà en pays de connaissance.
Nicolas Boullé s’intéresse aux explorations en Nouvelle-France. Le 28 novembre 1611, sa fille Marguerite Boullé épouse le secrétaire d’Henri II,  prince de Condé, Charles Deslandes. Le mariage de Marguerite Boullé constituait pour Champlain une alliance avec des familiers d’Henri II de Condé qu’il devait, environ un an plus tard, solliciter avec succès pour obtenir la haute main sur la Nouvelle-France en tant que Vice-Roi.

Le 5 décembre 1605, Nicolas Boullé est un témoin lors d’une attestation du décès de René Nouail en Acadie. Il était originaire de Vitré. Quant aux autres enfants de Nicolas Boullé, Nicholas II, son père le mit en apprentissage, le 29 mars 1604, chez honorable homme Jacob Bunel, peintre ordinaire du roi
Louis XIII. Quant à Eustache, il est un proche collaborateur de Champlain entre 1618 et 1629.
Au mariage de Champlain, Pierre du Gua de Mons, ainsi deux bourgeois de Vitré sont présents à Paris. Il s’agit de Jean Ravenel et Pierre Nouail, Sieur de Cohigné. Le fils de Pierre Nouail, René est présent en Acadie avec son cousin Fougeray de Vitré.

Finalement, non loin de Vitré, il y avait un Sieur de Fougeray, Jean de la Saugère, marié à Anne de Peigne, Dame de Champlain. Il possédait une terre appelée Champlain près de Saint-Pierre des Landes. Les liens entre Antoine de Champlain et ce noble sont possibles. Suite à une naissance illégitime avant son mariage, on lui aurait attribué le nom de l’une de ses terres. Il lui donna comme nom, Antoine de Champlain. Proche des marchands de Vitré, il était navigateur dans le commerce des toiles entre Saint-Malo et l’Espagne. Dans la ville de Sanlucar de Barrameda, séjournait cette communauté vitréenne. La « Calle de los Bretones » de cette ville rappelle leur présence. Un peu plus tard, lorsque Samuel Champlain s’intéresse aux affaires des Nouvelle-France, il est conseillé peut-être par un ami de son père, François Gravé, malouin établi à Honfleur.

Pierre Dubeau
27 mai 2018

 

Sources :

BOURDE DE LA ROUGERIE, Henri. 1937.  Hélène Boullé, femme de Samuel de Champlain, Bulletin et mémoires de la Société archéologique d’Ille et Vilaine, tome LXIII, 107-121.
Repéré à: http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5613736p/f147

Attestation par Pierre du Gua, sieur de Mons, du décès de René Noel (Nouail), sieur de Bourgjoli, survenu à l’Ile Sainte-Croix. 5 décembre 1605.

LE BLANT, Robert et René Baudry, Nouveaux documents sur Champlain et son époque, vol. 1, (1560-1622), Ottawa, Publication des archives publiques du Canada no. 15, 1967
, p. 108)

LE BLANT, Robert. 1972. L’évolution sociale d’un huissier : Nicolas Boullé : fin XVIe-début XVII siècle, Bibliothèque nationale, 836 p.
Repéré à:  http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62438259/f352.image.r=%22Nicolas%20Boullé%22

LE BLANT, Robert. 1963. La famille Boullé 1586-1639. Revue d’histoire de l’Amérique française, 17(1), 55–69.
Repéré à : https://www.erudit.org/…/…/haf/1963-v17-n1-haf2042/302253ar/

THIERRY, Éric. 2013. Espion en Amérique, Québec, Septentrion, 220 p.

FRAIN DE LA GAULAYRRIE, Édouard. 1889 . Les vitréens et le commerce international, Revue historique de l’ouest, Nantes, Gaston Carné, Éditeur, Nantes, p. 135
repéré à: http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k67165r/f354.item

 

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. MC Chaillou dit :

    Bonjour- Petit complément de source pour le « Manoir de Champlain près de St Pierre des Landes » : bulletin des Amitiés Généalogiques Canadiennes-Françaises N° 26 page 23 / Année 2008 / Auteur de l’article Jean-Marie Germe.
    Malgré ses recherches à la suite de sa publication de 2008 Jean-Marie Germe n’a retrouvé aucun document en lien avec Champlain et cet endroit.
    Cordialement-

    J'aime

  2. Serait-il possible de me faire parvenir ce bulletin via mon courriel qui se trouve dans la rubrique Contact ? Merci !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s